Philippe Lamarre : Un Ovni dans le Monde des Médias!

À partir de la recherche de Sandrine Deschênes

Chers auditeurs dérangés, accrochez-vous à vos casques, car aujourd’hui, on plonge dans le monde fascinant et un peu fou de Philippe Lamarre, le maître d’œuvre derrière Urbania. Vous savez, ce média qui depuis 20 ans, fait office de trublion dans le paysage médiatique, un peu comme un ado qui refuse de ranger sa chambre parce que « le désordre, c’est la vie »!

En entrant dans l’arène des Dérangeants, Philippe nous a offert un voyage dans l’univers d’Urbania, cette « bête » médiatique indomptable qui a fait du non-conformisme sa marque de fabrique. Imaginez un peu : un magazine qui se métamorphose en monstre numérique avec des tentacules s’étendant partout, du fin fond du web jusqu’à nos écrans de télé, sans oublier les réseaux sociaux, ces jungles digitales où même Tarzan se perdrait.

La Genèse d’Urbania: Quand la Rébellion Rencontre l’Art

Philippe, c’est un peu le gars qui, lorsqu’on lui dit « marche droit », décide de faire des zigzags en chantant du punk. En fondant Urbania, il s’est rebellé contre les codes établis. Un peu comme si un chef cuisinier décidait de faire un gâteau sans recette, juste pour voir ce que ça donnerait. Et devinez quoi? Ça a donné un gâteau plutôt savoureux!

L’Art de Capturer l’Inaccessible : Les 18-35 Ans

Urbania, c’est comme un magicien qui réussit à captiver cet animal insaisissable qu’est la jeunesse. Philippe et son équipe ont réussi l’exploit de parler aux 18-35 ans sans les ennuyer à mourir. C’est un peu comme réussir à faire écouter du Beethoven à une bande d’adolescents accros au rap… Chapeau bas!

Urbania et les Réseaux Sociaux : Une Danse sur le Fil du Rasoir

Et puis, il y a cette histoire d’amour-haine avec les réseaux sociaux. Urbania a su les apprivoiser, jonglant entre la visibilité et l’authenticité, un peu comme un funambule qui ferait du skate sur son fil. Philippe a reconnu que c’était un jeu dangereux, un peu comme boire du café brûlant en conduisant sur une route enneigée.

Urbania : Plus qu’un Média, un État d’Esprit

Ce que j’admire chez Philippe, c’est qu’il a créé plus qu’un média : un état d’esprit. Urbania, c’est un peu le reflet de nos vies désordonnées, pleines de surprises et de couleurs. C’est un espace où on peut rire, s’indigner, s’émouvoir et surtout, se sentir moins seul dans notre folie collective.

Conclusion : La Folie Créative de Philippe Lamarre

En conclusion, Philippe Lamarre, c’est un peu le Willy Wonka des médias : un génie créatif avec un brin de folie, qui n’a pas peur de prendre des risques et de bousculer les normes. Et si Urbania était une confiserie, elle serait sans aucun doute celle qui propose les bonbons les plus fous, les plus colorés et les plus pétillants du magasin!

Merci, Philippe, d’être venu partager ta potion magique avec nous, les Dérangeants. Et surtout, continue de ne pas rentrer dans la boîte. Après tout, c’est bien plus fun de jouer en dehors!

🔥 #Urbania20ans #PhilippeLamarre #MediaRebel